À la découverte de l’imaginaire des élèves néo-brunswickois

À la découverte de l’imaginaire des élèves néo-brunswickois

Improvisation Nouveau-Brunswick a organisé un rassemblement d’improvisation interscolaire auprès d’élèves de la 6e à la 8e année de cinq écoles primaires et intermédiaires. Cette journée d’improvisation, tenue à l’école Le Sommet de Moncton, au Nouveau-Brunswick, avait pour but de stimuler l’imagination et la créativité des élèves en les invitant à développer des histoires, des personnages et des lieux, en français!

La pratique de l’improvisation gagne en popularité dans les écoles francophones du pays. Sa nature spontanée encourage l’usage libre du français et offre un contexte social aux élèves dans lequel ils peuvent se divertir. « En plus de développer la créativité et les compétences en communication orale, cette discipline est liée à la confiance en soi, la capacité d’adaptation aux situations changeantes, et au leadership. Étant de nature sociale et rassembleuse, l’improvisation encourage la communication, la collaboration, et l’écoute active », comme le rapporte Improvisation NB sur son site web.

Les cinq écoles qui ont pu participer à cette journée d’improvisation font déjà partie de la Ligue d’improvisation primaire du Sud-Est. Ce rassemblement hors match a cette fois-ci permis aux élèves de jouer dans un contexte non-compétitif.

Les photos de l’activité, fournies par Improvisation NB, témoignent de la force de l’imaginaire des élèves. En devinant sur ces images les mouvements des élèves, on est amené à se demander : mais où mène cette porte invisible que l’élève semble ouvrir? Ces élèves imitent-ils des oiseaux ou des baigneurs? Aucune limite à l’imagination, c’est toute la beauté de l’improvisation!



Conformément aux directives de santé publique fédérales et provinciales, la FCCF décide la fermeture de ses bureaux jusqu’à nouvel ordre. L’équipe de PassepART demeure joignable par courriel et par téléphone.

Des directives spécifiques pour les activités PassepART approuvées pour l’année scolaire 2019-2020, mais qui n’ont pu ou ne pourront pas avoir lieu, ont été envoyées aux organismes concernés.